“Faites tout sans vous plaindre et sans discuter.” Philippiens 2.14

Se plaindre est un virus qui risque de contaminer non seulement l’esprit de celui qui ne cesse de se plaindre, mais aussi son entourage. Nous nous imaginons qu’en nous plaignant nous ferons avancer les choses, comme si du bon pouvait naître de paroles négatives et déprimantes ! Mais nous plaindre équivaut à tourner le dos à la réalité, refuser d’affronter nos difficultés et éviter de chercher une solution aux problèmes. Au lieu d’utiliser notre énergie pour changer de manière positive le monde qui nous entoure, nous la canalisons à disséquer les problèmes qui y pullulent. Plus nous nous plaignons, plus nous concentrons notre esprit sur nos difficultés et plus nous nous concentrons sur elles, plus nous nous plaignons.

Peu à peu nous devenons obsédés par nos jérémiades. Le psalmiste a dit : “Je crie ma plainte, et plus j’y réfléchis, plus je me sens découragé” (Psaume 77.4TP).
Même si personne d’autre n’entend vos jérémiades, vos oreilles les entendent ! Avant de les exprimer en paroles, vous les avez nourries dans votre esprit : “C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle” (Matthieu 12.34). Et pour finir vous les croyez comme si elles venaient de la bouche de la personne en qui vous avez le plus confiance. Plus vous les exprimez à haute voix, plus vous leur permettez d’accroître leur emprise sur vous jusqu’au jour où vous en êtes prisonnier. Ce ne sont plus les problèmes ou les difficultés de la vie qui auront raison de vous, mais vos propres jérémiades.

Pour échapper à ce cercle vicieux, “faites tout sans vous plaindre… afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu sans défaut au milieu des gens faux et mauvais de ce monde. Vous devez briller parmi eux comme les étoiles dans le ciel…” (Philippiens 2.14-15).

                                                                                 Bonne lecture et soyez bénis!!!

© 2018 TODEKAVIWO Réalisé par INFELTE

Follow us: